“‘Un silence d’étonnement et d’admiration’. Racine, ou la discrète réticence du théâtre encomiastique”