Famille, langue, identité: La venue à l’écriture dans Le Vin de solitude